jeudi 24 mai 2012

Laelia Praestens x Alaori

Lors d'une petite promenade chez mon fournisseur favori, j'ai ramené avec moi ce joli Laelia à la couleur splendide et délicatement parfumé... ici deuxième floraison en seulement quelques semaines, il est vrai aussi que je le bichonne, je l'ai installé dans la cuisine au chaud et à la lumière et je le baigne dès que les racines sont sèches


Bouton floral en mode "je me découvre"


Floraison exquise pour ce joli spécimen


Un peu plus près maintenant


J'espère que sa floraison durera un peu plus longtemps que la précédente, la première fois elle n'avait durée qu'une petite semaine 

lundi 21 mai 2012

Suivez moi au jardin

Que ce passe t'il dans le jardin en ce mois de Mai 2012, mois qui n'a pas été de tout repos côté météo puisqu'il aura tantôt fait froid, tantôt plu, tantôt fait de l'orage et de la grêle, enfin les températures basses pour la saison ne sont pas sans rappeler qu'il fait souvent frais voir froid en cette période, heureusement juin approche et avec lui pourrons nous espérer une belle remontée des températures.


Au fond du jardin, nous avons un endroit que nous avons toujours laissé à l'abandon, pourquoi je ne sais pas, mais cette année j'ai décidé de m'en occuper et de transformer cet espace en un massif agréable et joli avec le transfert de certains de mes arbustes, puis j'y apporterais de la bonne terre fraîche et enfin je sèmerais d'ici à cet été un beau gazon agrémenté de trèfle afin d'avoir une herbe dodue à souhait. Une bêche et un peu d'huile de coude plus tard, voila une parcelle d'environ 3 mètres sur 2 labourée et retournée. La terre étant essentiellement argileuse, la météo capricieuse et surtout pluvieuse a ameublie la terre me permettant de bêcher sans trop d'effort, il me reste une surface  un peu plus grande à faire de l'autre côté


Je pense qu'à moyen terme je vais cacher le composteur sous une petite pergola sur laquelle je ferais courir une clématite ou un chèvrefeuille pour le confondre dans la nature environnante


J'étale au râteau une petite couche de copeaux de bois


Puis enfin j'étale du paillis de bois pour éviter la propagation des herbes folles particulièrement prolifiques dans cette partie du jardin notamment les chardons, je sais, ça conserve l'humidité donc les herbes devraient repousser, mais je compte bien éradiquer ces dernières avec des moyens naturels en mettant du gazon et du trèfle notamment


Je dois aussi m'occuper de réhabiliter la niche du chien et changer les panneaux de bois cassés par les thuyas envahissants et agressifs du voisin, nous nous posons d'ailleurs la question de faire construire un mur de séparation ainsi c'est chacun chez soit, ici les voisins adorent "expatrier" leurs cultures chez les autres.

Voila ce que donne mon jardin à l'heure actuelle avant le remaniement

La parcelle en cours de modification est entourée de rouge sur le plan ci-dessous, enfin il faut que je laisse une distance entre la haie du voisin et les arbustes afin de pouvoir passer la débroussailleuse.


Voila quelques unes de mes futures occupations, enfin dès que le soleil sera revenu parce que franchement là, on aimerait que le printemps soit vraiment installé

samedi 19 mai 2012

Séparation

Il était une fois un joli keiki grand comme une tablette de chocolat qui n'avait qu'une envie, vivre sa vie de grand  tout seul dans son pot... la séparation ne fut qu'une affaire de quelques minutes, voila, il était temps de prendre son envol et vivre sa propre aventure

Le keiki, des pots, des billes d'argiles de moyenne granulométrie




Grand lessivage des pots puis passage sous l'eau très chaude pour tuer d'éventuels microbes ou cochenilles qui auraient miraculeusement survécus au bain de produit vaisselle


Culture en hydroponie pour ce phalaenopsis Vénosa...


Longue vie à lui

mardi 15 mai 2012

et dans mon coin potager ??

Si le mois de Mars avait été relativement doux et ensoleillé, Avril aura été un mois définitivement exécrable avec tout ce que la météo pouvait compter de négatif, froid, pluie, vent, grêle, un vrai déluge... la réserve d'eau qui le mois précédent montrait un niveau très bas, Avril aura eu tôt fait de la faire déborder.. Je crois qu'il a du tomber presque tous les jours entre 5 et 7 millimètres d'eau, un record ici...

Le mois de Mai est, en cette première quinzaine, une vraie catastrophe et quasi identique à Avril avec des températures traînant largement en dessous des normales de saison, la pluviométrie est aussi à son maximum, difficile dans ces conditions de pouvoir travailler tranquillement au jardin et à fortiori au potager... l'excès d'eau a fait sortir les gastéropodes affamés qui ont ravagés comme des plaies nos cultures naissantes... nous avons du opter pour des traitements peu en adéquation avec la protection de la nature histoire de nous débarrasser de ses envahisseurs baveux mais cela aura au moins eu le mérite d'être efficace.

Cette année nous avons apprécié la serre qui nous a permis de faire prospérer nos semis, ici les tomates... elles ont été repiquées en godets individuels et rejoindront bientôt le jardin... le manque de chaleur a été contre-productif et si l'année passée tout avait levé en quelques jours, il a fallu plusieurs semaines avant de voir émerger des petites pointes vertes indiquant que les semis avaient réussis

Mes semis de tomates


 Ceux de zhom


Au premier plan je teste les graines de tournesol destinées à décorer notre petit potager


 mes semis de betteraves réalisés dans des boites à oeuf en carton


et les courgettes de zhom ci-dessous, les semis auront là aussi été une réussite totale


Dans le potager maintenant voila notre carré aux aromates, le pied d'oseille a été retiré car trop envahissant et presque inutilisé l'année passée, le pied de persil n'est pas reparti il a été remplacé par un cousin qui refuse de pousser, le thym ramené du sud est bien reparti lui aussi...  la petite étiquette au milieu indique un plan de citrouille qui a du mal à partir


Mon carré aura donc été ruiné par des limaces et escargots terroristes, mes semis de haricots verts ont été décimés, mes carottes ravagées, mes salades disparues, les navets dévastés, seuls les semis de betterave, de radis et petits pois ont été épargnés par la multitude... avec l'apport de granulés empoisonnés nous avons malgré tout pu semer à nouveau et nous voyons émerger quelques petits légumes vigoureux... 

Sur la 1ère ligne en partant de la gauche, mes petites laitues puis les navets et enfin les petits pois accrochés à des tuteurs . Sur la 2ème ligne, les semis de radis, une réussite, mais la pluie leur à ôté leur piquant, les haricots verts et jaunes (on les cherche encore) puis mes carottes (enfin ce qu'il en reste). Sur la 3ème ligne les betteraves, mes salades semées en mars et repiquées en pleine terre, enfin mes deux pieds de citrouille qui prennent doucement leur marque car nouvellement intégré.. Bizarrement, un autre ennemi encore inconnu a débarqué dans le potager (un oiseau ou un autre animal ??), il fait des trous en forme de triangle, nous avons du recourir à nouveau au voile de forçage pour protéger nos petits légumes, c'est la première fois que nous voyons ce genre de trâce


Ci-dessous le carré de zhom, au fond et en commençant par la gauche, Ciboulette et Céleri puis en suivant navets et enfin radis... sur la 2ème ligne, le 1er carré n'est pas encore occupé, viennent ensuite deux pieds de marmande achetés chez Botanic, puis le carré aux carottes, le sien aura été épargné. Enfin sur la dernière ligne, semis de radis, les deux autres carrés sont encore vide.

Au fond notre plan de rhubarbe nous aura permis de réaliser une excellente tarte dégustée tiède et agrémentée de crème fraîche... A l'automne prochain, nous déplacerons le rosier qui se trouve en plein milieu et qui ne sert qu'à faire joli, il sera replanté sur la partie gauche du jardin là où pour le moment la nature a repris ses droits


Enfin le carré aux fraisiers protégé des prédateurs par un voile de forçage, se mélangent ici les maras des bois et d'autres fraisiers remontants très productifs, nous espérons nos 1ères fraises d'ici une petite dizaine de jours... enfin nous avons plantés en pot deux framboisiers qui nous l'espérons, donneront des framboises l'année prochaine. 


Le calendrier lunaire nous accompagne toujours pour nos semis mois après mois et notre tableau sert de support au suivi des semis et plantations réalisées ou à venir en ce mois de Mai...


Enfin, comme je vous le disais plus haut, la partie gauche du jardin située en limite de propriété va faire l'objet d'un véritable changement mais ce sera l'objet d'un prochain post... d'ailleurs je crois bien que je vais profiter des quelques rayons de soleil que le ciel nous offre pour commencer mes travaux de nettoyage...

@ bientôt

Phalaenopsis Equestris Illocos

Un dimanche de mai, le soleil brille de milles feux après des semaines de pluie, c'était à croire que nous allions nous transformer en poisson, les températures laissent encore à désirer mais il faut rester positif et se dire que le soleil et la chaleur vont bien finir par s'imposer un peu... il serait temps

Alors pour occuper un peu de mon temps, j'ai décidé de m'intéresser de très près au keiki magnifique né de ce petit spécimen acheté chez mon fournisseur favori il y a plusieurs mois, je mets donc de côté quelques pots de différentes tailles, je ne sais pas lequel sera le plus adapté (verre ou plastique)


Je laisse la hampe principale juste au cas où une autre voudrait pousser, le pied mère possède deux ex-croissances qui font espérer une belle évolution 


Le keiki a de belles racines 


J'ai donc pris l'option du pot en plastique dans lequel j'ai ajouté des billes d'argile de moyenne granulométrie, je vais re-tester la culture en hydroponie, dans quelques semaines je lui ajouterais une petite dose d'engrais histoire de l'enrichir


Pousse, pousse mon joli bébé

samedi 12 mai 2012

Phalaenopsis Liodoro

PHALAENOPSIS LIODORO

Photo avril 2012


Hybride
Température de culture préférée : Tempérée
Humidité : Moyenne
Lumière : Moyenne
Parfumé-e : oui
Arrosage : à l'eau de pluie uniquement
Prix : 21,50 €uros
Fournisseur : AM Orchidées 

Mes conditions de culture :

J'ai fait l'acquisition de ce magnifique spécimen haut en couleur et au parfum subtil lors de l'exposition d'orchidées d'Aulnay Sous Bois chez mon fournisseur attitré, j'avais perdu le mien voila plusieurs mois maintenant et j'espérais depuis un moment en retrouver un qui soit au moins aussi beau que le précédent, celui-ci le dépasse même largement en splendeur




J'aime ses couleurs vives et douces à la fois, mélange de rose fushia, orange, jaune... un vrai kaléidoscope et un régal pour les yeux.

Je l'ai accroché en hauteur car je n'avais plus de place ailleurs, il semble avoir trouvé un petit coin fort approprié car il promet encore de jolis boutons, me voila rassurée car je pensais qu'après son arrivée sa floraison déclinerait, il n'en est rien en cette mi mai. Il a été installé dans un pot ajouré, je n'ai pas changé son substrat composé de copeaux de bois moyens.


jeudi 10 mai 2012

Phalaenopsis inconnu

J'ai récupéré dernièrement ce tout petit keiki pourvu de deux belles hampes florales, il est installé sur un support en liège et recouvert de mousse du jardin le tout attaché avec un lien fait de collant féminin, matière idéale car imputrescible et  durable dans le temps, en plus il ne blesse pas la plante et s'étire presque à volonté


De belles racines bien dodues


Installé dans la cuisine, il profite de la luminosité qui lui est offerte et promet une future floraison qu'il me tarde de découvrir