mercredi 27 juin 2012

Dans mon jardin...

Mon jardin est grand comme un mouchoir de poche (2ares pour être exacte), il faut dire qu'à la ville les architectes et les constructeurs ont voulu allier gain de place et rentabilité et pour les franciliens que nous sommes avoir un bout de verdure est très important, alors même s'il est petit nous avons essayé de créér au fil des ans un jardin agréable ou verdure se conjugue avec floraisons.

Je ne sais plus où j'ai découvert un poète qui disait "pour faire un jardin, il faut un bout de terre et l'éternité", chaque année notre jardin se transforme et s'embellit, je regarde avec bonheur mes arbustes fleurir et s'épanouir, mes rosiers prendre leur aise, mes bulbes devenir  fleurs, chaque jour qui passe c'est ma pause détente, mon défouloir, un endroit où je me sens bien.

Photo du jardin quelques années avant notre arrivée, on distingue la pergola en bas de la photo, ensuite à droite l'appentis et au fond le potager du propriétaire 


Sur l'image ci-dessous notre jardin à notre arrivée, vide, sans vie, il n'est qu'un espace de pelouse avec au fond le potager, quelques rosiers disséminés ici ou là (d'une simplicité à mourir), un figuier qui ne donne rien d'autre que trois figues par an


A l'automne qui suit notre arrivée, nous commençons nos plantations et donnons forme à deux massifs principaux, un au fond à droite, le second quant à lui borde la terrasse, les rosiers trop communs sont arrachés et jetés à la déchetterie, je n'aime pas les rosiers communs. La pelouse s'est éclaircie malheureusement car le chien laisse son empreinte au fur et à mesure. Copeaux de bois et grillages viennent embellir et protéger les massifs des jeux de notre jeune chienne qui aime beaucoup ronger les arbustes et déraciner ce qui a été planté.


Les hortensias près de la réserve d'eau sont enlevés avec beaucoup de difficultés,  les racines de ces plantes sont profondes et vigoureuses,  la réserve d'eau a été remplacée par une réserve plus importante en terme de contenance, elle sert désormais à arroser nos légumes, nos bonsaï et autres orchidées


En 2012 notre jardin ressemble désormais à quelque chose, serre, chaises longues, treilles et autres décorations agrémentent l'endroit


Arbustes, fleurs diverses et variées, chèvrefeuille, rosiers, potager habillent désormais notre jardin. Nous avons limités notre choix à des hauteurs d'1m sur la majorité de nos arbustes afin de conserver la lumière indispensable à la bonne évolution de nos plantes mais ce n'est pas le cas de nos voisins qui petit à petit envahissent notre espace avec leurs plantations ce qui a le don de m'énerver,  cet automne je vais m'autoriser le droit de faire pousser des espèces beaucoup plus imposantes et surtout laisser pousser mon fabuleux arbuste à boule de neige qui avait atteint en seulement quelques semaines une hauteur d'environ 1,80 m.

Nous travaillerons également cet automne sur l'implantation d'un massif près du  mirabellier (qui a remplacé le figuier) avec bulbes et arbustes colorés, j'y mettrais des petits cailloux qui donneront un aspect propret, le massif au fond à droite sera lui aussi remanié et  pour terminer le massif proche de la terrasse sera lui aussi totalement modifié, l'Azalée qui trônait là a rendu l'âme, une petite pergola  sera implantée qui permettra de faire courir notre magnifique jasmin au parfum incomparable




Que d'activités à prévoir ces prochains mois

dimanche 24 juin 2012

Shooting au jardin

C'est samedi et enfin le soleil daigne nous baigner de ses rayons et même si les températures sont indignes d'un mois de juin (21°) c'est avec bonheur que je profite de la lumière pour shooter mon très joli spiréa qui n'en fini pas de m'éblouir par sa beauté






L'araignée pipelette est venue voir ce que je faisais, clic clac, zut le copyright, tant pis





vendredi 22 juin 2012

Phalaenopsis Equestris

Voila un petit phalaenopsis productif et habituellement très florifère (sauf cette année) qui avec ses très belles teintes variant du parme clair au parme foncé met une touche de couleur sur le plan de travail de ma cuisine et c'est un bonheur que de le regarder fleurir


J'ai eu la très mauvaise idée de le changer de contenant l'année passée et depuis il est beaucoup moins beau,  beaucoup moins productif, ses feuilles se sont partiellement flétries et ce n'est pas faute d'avoir fait des trous partout dans son pot et de l'avoir arrosé copieusement, à croire qu'il aimait manquer d'espace pour s'épanouir


Dès que sa floraison sera terminée, je vais le remettre dans son ancien pot avec des copeaux de bois et de liège, avec un peu de chance il redeviendra comme avant


enfin je l'espère 



mardi 19 juin 2012

Phalaenopsis Equestris Semi Alba

Il aura joué les paresseux quelques jours histoire de contredire mon précédent post, c'est un bien joli coquin que ce phalaenopsis sans doute mon préféré parmi tous car délicat, fin, d'une blancheur très légèrement teintée de rose et de jaune tendre


Lorsque la lumière est importante, ses fleurs prennent l'apparence du sucre glace. Sa beauté pourtant attire aussi un ennemi redoutable qui tente par tous les moyens de se cacher, la macro est bien utile car elle sert à démasquer les coupables pour mieux les éradiquer... vous l'avez vu ?? moi je l'ai cherché un moment et n'est pas réussi à le retrouver, il a du prendre ses pattes à son cou pour se cacher et ainsi se mettre à l'abri d'éventuelles représailles 


Je n'ai pas voulu appliquer de produits sur sa hampe de peur de la voir se flétrir, je pense pourtant que cela va être nécessaire et rapidement si je ne veux pas voir des cocons partout


Pour le moment je vous laisse profiter du spectacle

samedi 16 juin 2012

Sauvetage

Il était une fois un phalaenopsis malmené et laissé quelque peu à l'abandon, la tristesse me prenait chaque fois que je le regardais me disant qu'il faudrait bien essayé de le sauver, tenter de lui donner une seconde chance, une renaissance en somme

Alors qu'un après midi la pluie s'était soudainement arrêtée, je suis allée dans ma serre chercher ce qui pouvait convenir à un rempotage d'urgence, terreau à orchidée, billes d'argiles, copeaux de liège, cailloux, mousse du jardin et enfin un contenant sympa qui laisserait rentrer la lumière tout en me permettant de surveiller les racines qui daigneraient pousser


Les racines en mauvais état avaient besoin d'une bonne coupe, alors ciseaux à la main j'ai taillé abondamment dans la masse pour ne laisser que de maigres serpentins verts, afin qu'elle soit parfaitement bien je l'ai installée près de la fenêtre (au plus près possible), ainsi installée elle est parfaitement à l'abri d'éventuels courants d'air qui pourraient venir perturber ses débuts


Après quelques semaines d'attentions et de soins divers et variés, voila qu'une petite pousse fait son apparition, timide il est vrai, la reprise pourtant semble prometteuse


Vous voyez la petite pousse verte juste au milieu


Souhaitons lui de grandir encore et peut être l'année prochaine de m'offrir en gage de remerciement sa plus jolie floraison

lundi 11 juin 2012

Et dans mon coin potager

Après des mois d'Avril et Mai exécrables côté météo, voila que Juin s'est décidé à continuer sur la lancée des deux copains, pluie, vent, fraîcheur, rien ne nous sera épargné pour ces six premiers mois de l'année, à croire que le printemps a oublié de venir nous réchauffer, bon cela dit, toute cette pluie a au moins quelque chose de positif, la sécheresse installée quasi partout est en forte diminution et les nappes se remplissent maintenant presque en continu, la pluie imbibe les sols avec la finesse de ses gouttes, la nature reprend vie et les cours d'eau aussi.

Au jardin les gastéropodes ont été en parti éradiqués, merci les granulés pièges efficaces, restait à traiter les voraces volatiles affamés, rien de tel qu'un voile de forçage ou un filet sur les fraisiers pour les dissuader de revenir, ça a au moins eu le mérite de fonctionner...

Ici dans mon carré à l'arrière de la photo, les salades ont repris vie, mes navets ont été arrachés (photo à suivre), mes petits pois commencent à donner, sur la ligne intermédiaire, mes plants de tomates sont en terre mais le manque de soleil se fait sentir, mon unique pied de haricot à survécu aux attaqués répétés des morphales oiseaux et escargots ou limaces, sur la rangée de devant, betteraves, courgettes et citrouilles ont pris gout à leur indépendance et à la pluie qui les arrosent copieusement


Des rames pour attacher mes petits pois déjà productifs


ici une petite citrouille (déjà), l'année passée tous les semis avaient fondu


Les pieds de courgettes montrent déjà les fleurs qui bientôt s'épanouiront


Ci-dessous mes betteraves


Mes semis de tomates en retard à cause de notre météo automnale


Quelques fleurs encore trop rare, toutes les autres ont séchées sur tige


Les batavias et consoeurs commencent à remplir les saladiers et leur goût nous semble incomparable


Mon unique pied de haricot nain (jaune ou vert, surprise)


Le calendrier lunaire nous indique trois jours feuilles, ni une ni deux, je prends mes sachets de graines, mes gants, ma pelle, une tige en bois et hop, semis de laitues de lille... des laitues charnues comme j'aime qui feront leur effet accompagnées de concombre et de tomates, quelques croûtons gratinés et un filet d'huile d'olive le tout savoureusement garni de fêta ou de gruyère


et parce que je n'y résiste pas, je vous offre la toute première rose de mon Pierre de Ronsard pour cette année 2012, la première n'est jamais la plus belle aussi gageons que les prochaines seront exceptionnelles 


Bon mois de juin à tous mes visiteurs

mercredi 6 juin 2012

Podangis Dactylocera

Voila plusieurs années maintenant que je possède cette orchidée délicate et pourtant résistante, sa blancheur immaculée pendant la floraison est encore embellie par la délicatesse de ses petites fleurs qui chaque fois me font penser à des fleurs de muguet... cette année elle n'annonce pas encore de floraison mais au cours de ces derniers mois elle a bien prospéré et n'a pas, contrairement à ses copines, subies les attaques des cochenilles


Des petites pousses un peu partout


La photo est sombre mais regarder en haut à droite, il y a une petite pousse 


Alors, cette année encore dois-je m'attendre à une jolie floraison ?

dimanche 3 juin 2012

Phalaenopsis Equestris Semi Alba

Chaque année courant avril, ce joli phalaenopsis equestris semi alba me fait l'honneur de sortir une hampe florale et cette année il ne déroge pas à la règle, j'attends l'ouverture de ses boutons d'ici à la fin du week end, la chaleur devrait l'aider considérablement. 



Cette année 2012 aura mal commencée pour mes plantes, attaque sévère de cochenilles, j'ai du jeter à la poubelle mon magnifique Oncidium Joséphine dont le collet était recouvert d'un duvet blanc, la contamination a été fulgurante, mon équestris a souffert des attaques répétées et  j'ai bien cru qu'il n'allait pas en sortir... je me bagarre encore avec quelques cochenilles actuellement, cette année elles sont particulièrement voraces.


Je me demande s'il n'y a pas quelques oeufs qui traînent sur la hampe florale car des petites particules résiduelles sont collées aux boutons floraux, particules quasi indétectables à l'oeil nu, la macro à cela de bien car elle  laisse apparaître les détails aussi minuscules soient ils. Je n'ose pas traiter pour le moment de peur de faire avorter la hampe florale... un produit systémique devrait normalement en venir à bout sans endommager ma plante.. Je suis profondément attachée à ce 1er phalaenosis acquis à notre retour en région parisienne il y a maintenant 5 ans et bien entendu chez mon fournisseur favori.