dimanche 30 septembre 2012

Le potager de cette année 2012

Un hiver quasi inexistant aura succédé un printemps maussade et pluvieux puis un été mi fugue mi raisin, le mois d'août lui aura vu la sécheresse revenir et emmener avec lui les quelques semis tentés pendant que les températures frisaient avec les 20°, autant dire que cette année 2012 aura été mauvaise sur tous les plans, il n'y avait qu'au jardin où fleurs et arbustes ont fleuri sans discontinuer mais tout cela n'apportait que quelques satisfactions sans commune mesure pourtant avec l'année 2011 qui aura été prolifique.

Les haricots verts commencent seulement à donner 


Quelques laitues d'hiver en mode pousse


Ce pauvre tournesol s'est flétri de désespoir


Les tomates cerises rougissent à la maigre lueur du soleil,
on n'en remplira pas un saladier



Même les oeillets ont fleuri tardivement et les fleurs sont restées petites pendant qu'à côté la ciboulette prenait des allures champêtre



Quelques framboises tardives, délicieuses


et les dernières fleurs de courgettes


Conclusion, cette année 2012 est et restera comme une catastrophe au potager. 

Une année sans tomate, quelques haricots beurre mais juste de quoi remplir une assiette à soupe,  des laitues en petit nombre, quelques carottes et navets délicieux à la saveur incomparable, seules les courgettes auront mis du plaisir dans nos assiettes alors que presque tous les semis auront fini par fondre devant l'humidité, le peu qui aura survécu aura du subir l'invasion des baveux puis les attaques répétées des voraces oiseaux, enfin la taupe aura eu raison de notre potager mais sa capture aura tout de même été un grand soulagement pour les quelques semis réalisés en ce mois d'août, je suis devenue une professionnelle pour la pause des pièges.

Aujourd'hui il reste encore quelques carottes qui poussent difficilement, idem pour les navets,  les pieds de courgettes et les pieds de haricots verts vont être laissés pour l'instant en place le temps de produire quelques légumes, tout le reste sera arraché et mis dans le composteur pour servir d'engrais l'automne prochain. 

Un mois d'octobre que nous espérons humide car nous manquons d'eau malgré les pluies importantes de ce printemps, nous pourrons alors entamer la taille des rosiers puis le déplacement de certains d'entre eux, la plantation de bulbes arrivera dans les jours prochains et celles de graines et de boutures récupérées dans des échanges intégreront le jardin également, enfin ce sera la foire aux plantes de Courson où nous ferons l'acquisition de quelques spécimens qui viendront remplacer les plantes abimées par les intempéries.

Oui, beaucoup de travail en perspective pour les prochaines semaines, mais travailler au jardin n'est jamais autre chose qu'un vrai bonheur surtout lorsque la nature foisonne le printemps revenu... je vous abandonne à la douceur d'un rayon du soleil et d'une jolie abeille venue butiner un hypothétique pollen.


@ bientôt au jardin

jeudi 20 septembre 2012

Le temps des petites graines

Non, je vous rassure je ne suis pas enceinte et fort heureusement, la nature de ce côté là a été féconde pour moi et je ne compte pas remettre le couvert... vu mon grand âge ce serait une incongruité ! Bref, cet été j'ai eu le bonheur d'avoir (tardivement d'ailleurs) de jolis tournesols nains qui ont joliment décoré mon petit potager, semés en godets au début du printemps je les avaient vu pousser, dardant leurs petites feuilles vertes vers la lumière.


Mais le printemps ayant été particulièrement pluvieux, l'été quant à lui n'ayant pas été aussi chaud que prévu ni même très ensoleillé, les fleurs ont eu du mal à s'épanouir. Malgré tout j'ai pu récupérer 4 magnifiques fleurs remplies de graines et après une période de séchage dans la serre ou les quelques éclaircies ont fait monter la température au delà de 25°, j'ai mis ces petites graines dans un sachet de papier afin de les conserver pour l'année prochaine.

Une fois ces graines récupérées, je me suis inscrite sur un site spécialisé pour les échanges de plantes et graines du jardin, c'est ainsi que je suis entrée en contact avec Vanessa a qui j'avais demandé des graines de pavot... en fait de graines de pavot c'est une enveloppe grassouillette que j'ai reçu remplie de petits sachets étiquetés 


Par la suite elle m'a également envoyée deux autres grosses enveloppes avec des boutures de plantes et encore des sachets de graines, autant vous dire que j'étais ravie, elle m'a vraiment gâtée (merci Vanessa).  Maintenant il ne reste plus qu'à attendre le retour de la pluie (prévue cette fin de semaine) et de bonnes averses qui viendront je l'espère assouplir la terre, je pourrais ainsi planter toute cette future verdure en pleine terre pour en découvrir la beauté au printemps prochain.

dimanche 2 septembre 2012

Epidendrum ilense

EPIPENDRUM  ILENSE


Photo mars  2011


Botanique
Température de culture préférée : Tempérée à chaud
Humidité : Elevée
Lumière :  Elevée
Parfumé-e :  non
Mode de culture : délicat
Arrosage : à l'eau de pluie uniquement
Prix :  ----
Fournisseur : La Canopée
Quelques conseils de culture  ici


J'avais fondu littéralement devant ses jolis tutus frangés à la couleur de sucre glace et de rose verdâtre fané. Achetée lors de l'exposition de Vaucelles il y a plusieurs années elle m'avait éblouie par sa floraison délicate et c'est toujours avec bonheur que je la regarde fleurir... 

Epipendrum ilense  en bouton - photo août 2012


Elle a toujours été installée dans de la sphaigne mais cette année en voulant lui donner un mode de culture différent je l'ai transplantée dans un mélange de copeaux de bois de moyenne granulométrie, de copeaux de liège et de billes de vermiculite, quelques billes d'argile pour aérer le contenant, cela a semblé lui plaire puisqu'elle a, quelques semaines plus tard, commencée à sortir des petits boutons floraux

  
Je lui mets très peu d'engrais et je l'arrose essentiellement à l'eau de pluie, habituellement elle pose sur le plan de travail devant la fenêtre mais cette année je l'ai installée sous la pergola, à l'abri du soleil et de la chaleur  elle a émis presque tout de suite de belles feuilles bien vertes qui feront à terme de belles cannes d'où émergeront les prochains boutons floraux.

Cette orchidée est en règle générale délicate de culture mais si elle se plait elle fleurira d'abondance et toujours en émettant des bulles de sucs à  la base des fleurs, c'est ce qui fait, en plus de ses pompons, un très beau spécimen à la floraison spectaculaire

Une petite dernière pour vous faire rêver